Parce que la réussite d’un barbecue repose essentiellement sur la qualité de la viande, voici nos conseils de traiteur barbecue pour maîtriser une cuisson lente respectueuse de la saveur des produits.

La cuisson lente, très lente

Comme son nom l’indique, la cuisson lente est une cuisson qui nécessite plusieurs heures, en fonction de la taille et du type de viande choisi. Pour devenir un véritable grill master, il vous faudra vous armer de patience pour laisser la chaleur douce faire fondre le collagène de la viande, la rendant tendre et juteuse. Pensez donc à lancer vos cuissons bien avant l’heure de passer à table !

Le saviez-vous ? Le collagène est une substance dure naturellement présente dans la viande. Avec la cuisson douce, elle va fondre lentement et apporter à la viande une texture fondante, presque confite.

Si vous choisissez d’opter pour le bbq cuisson lente lors de célébrations ou de dîners entre amis, vous pouvez également faire appel à un traiteur barbecue, qui orchestrera le bbq sur place.

Deux choses sont essentielles dans la préparation : la température de cuisson et la température de la viande.

Cuisson lente, donc basse température

Pour réussir une cuisson lente au barbecue, le grill master doit maintenir la température basse et constante. C’est primordial. À l’inverse de la grillade qui brûle très rapidement la viande en surface autour de 160°, la cuisson lente s’associe à une cuisson basse température, variant entre 70 et 100°C.

Pour vous aider, n’hésitez pas à utiliser un thermomètre à barbecue qui permet un contrôle efficace de la température à cœur de votre viande.

Et la température de la viande ?

il faut laisser le temps à vos viandes de s’attendrir avant de les cuisiner au bbq. Sortez-les du frigo pour laisser reposer à température ambiante. Comptez environ 30min de repos pour les petits morceaux, mais vous pouvez attendre jusqu’à deux heures pour les plus grosses pièces. Cette astuce vous permet de limiter l’assèchement de votre viande pendant la cuisson.

De l’importance de la marinade

Une cuisine au barbecue réussie dépend aussi de la marinade : c’est un élément indispensable au bbq pour une viande savoureuse. Avec la cuisson lente, la marinade peut pleinement s’exprimer puisqu’elle a le temps de se fondre dans le produit pour libérer ses saveurs. En plus d’augmenter l’humidité du produit, la marinade va donc le parfumer généreusement pour des morceaux tendres et épicés.

Pour le porc en cuisson lente, on utilise souvent une marinade sèche de type Kansas, qui contient beaucoup de sucre de canne. Celui-ci, en cuisant lentement, va doucement caraméliser et donner un goût incroyable au porc. Si on cuit du boeuf, on voudra plutôt une marinade sèche un peu plus corsée, poivrée et moins sucrée. Car on cuit le boeuf à une température un peu plus haute. Il faut donc éviter que le sucre ne brûle et donne un mauvais goût à la viande.

Pour une viande bien imprégnée, nous vous suggérons de faire mariner votre viande 12 à 24h avant de la cuire.

Porc ou boeuf ? Question de préférence

Le porc et le bœuf se prêtent tous deux à la cuisine au barbecue en cuisson lente. Utilisez de préférence des morceaux riches en collagène comme le jarret de bœuf ou la noix pâtissière de porc. Pour les débutants, les gros morceaux sont à privilégier car ils nécessitent moins de surveillance et de technique.

Vous souhaitez expérimenter la cuisson lente au barbecue avec des produits sains ? Pour un événement particulier comme un mariage, un anniversaire ou une réunion de famille, laissez-vous tenter par nos services traiteur spécialisés dans le barbecue et le fumage. Découvrez vite nos différentes formules !